Cela fait maintenant plus de trois mois que le Covid-19 sévit dans le monde, et chaque jour une pléthore de scientifiques se battent à la recherche d’un nouveau traitement. L’hydroxychloroquine et azithromycine, Anakinra, L’antiviral Remdesevir, et même le cannabis. Retour sur les avancées faites ces derniers mois et sur la véracité de ces traitements.

Rappel des faits

Apparue fin de l’année 2019 du coté de la Chine; Et plus précisément dans la région de Wuhan, le covid-19 est un virus de la famille des coronavirus.

C’est un virus assez fréquent, qui provoque simple rhume mais mène parfois à de grave infection respiratoire. Comme par exemple le covid-19, mais encore le mers ou le sras connu quelques années auparavant.

Depuis notre dernier article, le nombres de cas et de pays touchés n’a malheureusement pas cessé d’augmenter.  Bien qu’on note un net ralentissement, l’épidémie de Covid-19 circule toujours en France et dans le monde.

Voici les chiffres selon les bilans quotidiens de Santé publique France et du ministère de la Santé. Basés sur les données hospitalières et les remontées des établissements médico-sociaux, dont les Ehpad.

carte coronavirus france

Evolution du Coronavirus en France

 

Les symptômes du Covid-19

Il existe des symptômes dit “classique” qui sont :

  • De la toux
  • De la fièvre
  • Etre essoufflé
  • des douleurs au niveau de la cage thoracique
  • des maux de tete
  • une perte d’odorat et de gout

Des nouveaux traitements ?

Depuis peu, de nombreux articles qui vantent les bienfaits de certains produits fleurissent sur le net. Certains allant même jusqu’à promettre une guérison miraculeuse du Covid-19.

 Les symptômes décrits évoquent principalement une infection respiratoire aiguë (fièvre, toux, essoufflement), mais aussi des difficultés respiratoires et des complications pulmonaires de type pneumonie sont également décrites. Les traitements susceptibles d’être administrés sont donc ceux qui permettent de lutter contre ses symptômes. Certains traitements expérimentaux sont autorisés à être testés avec prudence. On y retrouve notamment :

L’Anakinra : 

Depuis hier les médias ne parlent que de ça, france info, bfm, le figaro tous ne parlent que de ce médicament prometteur.

Une équipe médicale du groupe hospitalier Saint-Joseph a utilisé l’anakinra. Un médicament prescrit contre les maladies rhumatismales, pour soigner les patients atteints de formes graves du Covid-19. Il apparaît que ce traitement permet de faire diminuer la mortalité et les transferts en réanimation.

Avec l’anakinra, les scientifiques tentent donc de contrer “l’orage cytokinique”. Une situation où les poumons ne fournissent pas assez d’oxygène aux organes vitaux et qui nécessite l’assistance d’une ventilation artificielle avec l’utilisation de respirateur. Un quart des patients traités avec l’anakinra ont été transférés en réanimation ou sont décédés, contre près de 73% de ceux n’ayant pas eu cette biothérapie. Le groupe de comparaison était formé de 44 patients qui avaient été auparavant pris en charge dans la même institution.

Même s’il convient encore d’attendre les résultats d’essais contrôlés, le docteur Randy Cron voit dans ce traitement “une lueur l’espoir pour ceux qui sont gravement touchés par la Covid-19”. Nous attendrons donc des études plus poussé sur ce médicament avant d’en conclure quoi que ce soit.

L’hydroxychloroquine :

Alors révolutionnaire il n’y a pas si longtemps, l’hydroxychloroquine est aujourd’hui au cœur d’une polémique suite a des nombreuses contre études qui tendent à démontrer son inefficacité.

Cet engouement populaire en faveur de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine est lancée en mars 2020 par le Pr Didier Raoult, microbiologiste à Marseille. Très vite, des améliorations sont observés chez les patients qui utilisent ces médicaments. Au points même qu’elle est distribuée dans la ville de Marseille, réduisant ainsi la mortalité dans cette dernière.

Cependant, des scientifiques et médecins de l’Inserm et de plusieurs hôpitaux français ont lancés dans le journal Circulation un appel a la prudence. En réaction à la popularité soudaine de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine dès le début de la pandémie de Covid-19 en France

En effet, Les analyses publiées dans Circulation montrent que l’hydroxychloroquine a été associée à près de 77.000 événements indésirables majeurs, l’azithromycine à quasi 90.000, et l’association des deux à 607. Ces événements comprennent notamment des troubles du rythme ventriculaire (un emballement du rythme cardiaque, notamment par torsade de pointes, pouvant avoir des conséquences mortelles), l’allongement de l’intervalle QT (reflétant un ralentissement de la repolarisation des cellules ventriculaires créant les conditions pour faire apparaître les torsades de pointes), et d’autres troubles des fonctions cardiaques.

très décrié ici en France, l’hydroxychloroquine ne fait pourtant pas polémique outre atlantique. Elle est d’ailleurs utilisé par le président Trump ou bolsonaro a titre préventif.

Cannabis ou cbd contre le covid :

De nombreux articles sont publiés dernièrement, n’hésitant pas à mettre en avant les biens faits du cbd ou même du cannabis.  Certains pays mènent d’ailleurs des études dans ce sens afin de démontrer la véracité de leurs propos.

Mis en avant pour ces propriétés anti-inflammatoire, des essais cliniques ont été lancés à Israël pour essayer de trai­ter le virus à l’aide de canna­bis. Propos rappor­tait de The Legal Exami­ner mercredi 22 avril.

Deux entreprises pharmaceutiques en Israël ont lancé des essais cliniques pour déterminer si le canna­bi­diol (CBD), serait susceptible d’em­pê­cher des décès chez les malades du Covid-19. Le CBD est testé en asso­cia­tion avec d’autres traitements à base de stéroïdes notam­ment. Selon les méde­cins, ce n’est pas toujours le virus lui-même qui tue les malades. Mais la réponse immu­ni­taire de notre orga­nisme face à celui-ci. Les cyto­kines, des protéines du système immu­ni­taire, sont déployées en trop grand nombre lors d’ « orages de cyto­kines » que l’or­ga­nisme ne supporte pas. Entraî­nant ainsi la mort du patient. C’est là que le CBD entre en jeu.

Cependant, Les études menés a l’heure actuelle ne permettent pas de déterminer si le cbd est réellement utile ou non dans la lutte contre le covid-19. Attention donc aux infos qui circulent.

En résumé

Aucun traitement aujourd’hui ne garantit le traitement du Covid-19. Le meilleur moyen de s’en préserver reste le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale.

Quelques gestes à adopter contre le covid-19 :

  • On le sait, ( même si a nouveau nous déconseillons cette pratique. ) Beaucoup d’entre vous ne consomme pas leurs fleurs sous forme de Tisane. Ne partagez donc pas votre cigarette, bang et autres durant cette période ! même si vous êtes quelqu’un de très partageur.. C’est le meilleur moyen de transmettre une maladie a vos proches.
  • Évitez également d’être trop a proximité d’autrui, la meilleure solution est de garder au moins 1 mètre de distance.
  • Une accolade, la bise, poignée de main, ou même check ? c’est mieux de bannir.. c’est dur je sais mais ça évite aussi de faire la bise baveuse des collègues.. C’est plutôt pas mal !
  • Lavez vous bien les mains. On la assez répété, mais c’est très important.

 

procédure lavage main m2j

La bonne procédure !