Qu’est-ce que le CBD ?

Mieux le comprendre :

Le CBD est une molécule faisant partie de la famille des cannabinoïdes. À l’instar du THC, c’est une substance active présente dans le plant de chanvre; (Dont on tire la résine de cannabis). On le trouve toutefois en quantités moindres que le THC (entre 0,6 et 1 %, contre 12 à 25 %); Notamment en raison des choix de production faits ces dernières décennies.

Mais aujourd’hui, alors que les atouts médicaux du cannabis attirent de plus en plus l’attention; Il existe des variétés produites spécifiquement pour contenir des niveaux importants de CBD. Il est ainsi possible de trouver des graines de cannabis (à visée médicale) ayant plus de 6 % de CBD. Ce qui est énorme… Et assez rare. Une concentration de 1 % est largement suffisante pour couvrir les besoins des patients, le CBD s’avérant très efficace.

Cependant d’autres produits a base de cbd peuvent contenir un taux beaucoup plus élevé, les huiles, fleurs etc. On utilise la résine ou la tête de la plante sous le nom générique de haschich thérapeutique . Le taux de THC ou tetrahydrocannabinol doit être le plus bas possible, alors que le CBD doit être élevé. Le THC agit sur les cellules du cerveau tandis que le CBD sur celles du corps.

Un peu plus d’infos :

Le produit n’est pas addictif quelque soit son mode d’administration : spray, vaporette, tabac, comprimé… On l’utilise en cancérologie (oncologie) pour éviter les douleurs et les nausées en particulier. Mais aussi dans de nombreuses autres maladies, en traitement d’appoint, de choc ou en prévention. Dans le cadre des traitements des maladies, le CBD est très performant pour retrouver la forme rapidement; Ou au moins un certain bien-être.

La Suisse a créé en 2017, le premier haschich légal dosé à 60 % de CBD. La société KannaSwiss GmbH cultive ses plants de A à Z, de la graine à la vente. Tout le travail est manuel et 100 % naturel, certifié bio, sans engrais, sans insecticide.

Ils ont préservés les terpènes, les molécules aromatiques, des souches originales du cannabis. On peut donc trouver les goûts et parfums suivants; Red Congo, Dutch treat, Blueberry, jack Herer, Girl scoot cookies et d’autres encore.

Les bienfaits du CBD

Les effets positifs du CBD sont très nombreux, et connus depuis une quinzaine d’années. Ils surpassent de loin tous les autres cannabinoïdes pour ce qui est de lutter contre :

Les douleurs Les inflammations Les nausées Les crises d’angoisse L’anxiété Certaines affections mentales (schizophrénie…) Les maladies cardiovasculaires L’épilepsie L’arthrose rhumatoïde Le diabète L’alcoolisme La liste est longue, et n’a pas fini de s’allonger.

Retenez que le CBD permet surtout de contrer les douleurs musculaires et neuropathiques. Des symptômes difficiles à atténuer avec les traitements classiques.

Le cannabidiol peut ainsi faire des miracles dans la réduction des symptômes douloureux d’origine neurologique. Ainsi que dans l’amélioration de la qualité de vie des patients atteints de fibromyalgie, par exemple.

Certains états américains (Alaska, Oregon, Washington) ont alors décidé de légaliser le cannabis (CBD et THC) à des fins thérapeutiques. Ce qui a permis de retrouver des médicaments comme le Sativex sur le marché; Contenant le même dosage de THC et de CBD. En effet, l’association de ces deux molécules permet de décupler les bienfaits de ces molécules; Et de ne pas créer de dépendance chez le patient. Notamment indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques.

En France, le Sativex dispose d’une autorisation sur le marché depuis 2015. Mais n’ai pas encore commercialisé pour cause de difficultés à se mettre d’accord sur son prix. Cependant, cela prouve à quel point les réglementations sur le cannabis (CBD et THC) évoluent depuis quelques années. Certains pays comme le Canada ont décidé de l’autoriser complètement. En Europe, le Luxembourg est actuellement en débat sur cette question.

Néanmoins

Il faut garder à l’esprit que l’étude du CBD (isolé des autres substances actives du cannabis) est relativement récente. La recherche médicale se poursuit. Elle laisse d’ores et déjà entendre que l’impact du CBD sur le traitement des malades pourrait ouvrir la porte à des traitements révolutionnaires. Équivalents à la découverte des antibiotiques.

Certaines études montrent, par exemple, que les molécules THC et CBD agissent contre les rhumatismes; Aident à réduire les nécroses qui suivent les infarctus, et peuvent même s’attaquer aux cellules cancéreuses. D’autant plus efficacement combinées.

Le cbd, présenté sous forme de fleur, d’huile ou de produits alimentaires, n’a pas d’effet stupéfiant sur le consommateur. Autrement dit, pas d’effet « défonce » similaire à celui procuré par le THC. Néanmoins, « des études suggèrent qu’il pourrait bloquer les effets addictifs de certaines drogues d’abus »« moduler les niveaux d’anxiété […] et réduire certaines réponses au stress », explique Stéphanie Caillé-Garnier, neurobiologiste au CNRS, spécialisée dans l’addiction

Découvert en 1963, le CBD fait l’objet d’un puissant effet de mode en 2018; En quelques mois à peine, des dizaines de boutiques spécialisées en produits dérivés ont ouvertes à travers la France. En vendant des produits présentant très peu de THC, mais une concentration en cannabidiol.

Le CBD est-il Légal ?

En France, la culture et la consommation de cannabis restent illégales. Comment peut-on alors commercialiser le CBD, une molécule présente dans le cannabis ?

La substance concernée par la prohibition dans de nombreux pays n’est autre que le THC, aux effets psychoactifs. Ce n’est pas le cas du CBD, qui peut être acheté et consommé sous des formes variées. En France, la commercialisation du CBD est donc légale depuis une annonce du ministère de la Santé en novembre 2017.

Une décision motivée par le fait que la substance, dépourvue de tout effet psychotrope, n’est pas addictive ni toxique. Toutefois, les produits vendus légalement contiennent seulement une faible concentration de THC (moins de 0,2 % en France). Ce qui réduit certes les effets » négatifs » de la consommation, mais atténue également les propriétés médicales du CBD; Qui fonctionne mieux associé au THC.

Et en Europe ?

Comme nous l’ont confirmé Renaud Colson, maître de conférences en droit, et Ingrid Metton, avocate spécialisée sur le cannabis. Le droit établit une organisation commune des marchés pour certains produits agricoles.

Parmi ces produits, on trouve les variétés de chanvre (Cannabis sativa L). Inscrites au catalogue commun des espèces agricoles de l’UE.

La production agricole, le commerce et l’utilisation industrielle de ces produits ont autorisation par le droit européen; A condition que leur teneur en tétrahydrocannabinol n’excède pas 0,2 %.

Le droit français restreint la production et l’emploi industriel de chanvre à ses fibres et ses graines. Et n’autorise que 21 variétés végétales. Ces conditions s’avèrent plus restrictives que celles établies par le droit européen. Or le droit européen prime sur le droit national.

Les conclusions s’agissant de la légalité de la production. De la vente et de l’usage des sommités florifères ou fructifères de la plante de Cannabis; Dont la teneur en THC n’excède pas 0,2 % s’imposent alors d’elles-mêmes. En France Ingrid Metton la pénaliste du cannabis remporte la victoire !

Enfin, il faut savoir que la légalisation du CBD ne concerne pas la résine de cannabis destinée à être fumée. Exception faite du CBD sous forme e-liquide à consommer par le biais d’une cigarette électronique.

Quelle différence entre CBD et THC

Sur les 500 cannabinoïdes différents qui existent dans le cannabis; Le THC reste certainement le plus connu des consommateurs, même si le CBD commence à s’imposer.

Tout simplement parce que le THC (9-tétrahydrocannabinol) est le composant dit « psychoactif » du cannabis. En agissant directement sur le système nerveux, il affecte le fonctionnement du cerveau et peut changer les perceptions. Modifier l’humeur et transformer le comportement. C’est généralement pour ces effets que le THC reste consommé : il rend « high » ! Contrairement au THC, le CBD ne fait pas « planer ». Son rôle : il tend à contrer les propriétés psychoactives de son grand frère; Et les retarde parfois (peuvent aussi durer plus longtemps). C’est ce qui explique son orientation médicale.

Un peu plus d’infos :

Le THC ou tétrahydrocannabinol, est la principale molécule active du cannabis. Sa teneur varie entre 10 et 20 % environ dans les herbes de cannabis. Tandis que la résine de cannabis en contient entre 20 et 80 %. D’autres cannabinoïdes sont présents dans le cannabis : cannabidiol, cannabigérol, cannabivarine, cannabicyclol.

Les effets du THC, à la fois psychiques et physiologiques, sont nombreux sur l’organisme. Sensation de gorge sèche, de faim, yeux rouges, somnolence, sensation de fatigue, d’euphorie… Beaucoup d’études portent sur le THC étant donné que cette seule molécule déclenche les principaux effets du cannabis.

Le THC reste également le plus connu des deux car il a eu tendance a se démocratiser plus rapidement. En effet, une pléiade de pays tel que le Canada, certains états d’Amérique du nord, ou du sud. Ou certains pays en Europe ont déjà légalisé le cannabis. Cependant attention, si certains ont légalisé le cannabis a usage récréatif. ( canada, Certains états d’Amérique) Il est bon d’en faire la distinction avec ceux légalisant le cannabis a usage médical. Il existe encore d’autres formes juridique concernant la législation du cannabis; Ce qui montre toute la controverse autour de ce produit. Car au sein même des pays ayant “Légalisé” le cannabis; Certains ont des formes de juridictions particulières et plus complexe que d’autres. Il existe actuellement trois grandes forme de statut :

  • Illégal bien que dépénalisé
  • Légal
  • Illégal mais sanctions peu appliquées

La plupart des pays pratiquant la 1 ère forme, tel que les pays-bas.

Selon l’ONU, le cannabis est la substance illégale la plus consommée à travers le monde. Soixante-deux millions d’Européens (plus de 20 % de l’ensemble de la population adulte) ont déjà consommé du cannabis. Et vingt millions en ont consommé au cours de la dernière année.

Le CBD

Pour autant, il n’est pas totalement dénué d’effets psychoactifs : le CBD génère une sensation de soulagement à l’instar d’un sédatif. Ensemble ces deux cannabinoïdes voient leurs effets se décupler. La conjonction des deux molécules permet d’agir puissamment sur l’anxiété et sur les douleurs. Avec souvent de meilleurs résultats que dans le cas du seul THC. (Dont les effets sont parfois mal ressentis par les utilisateurs)

Comment fonctionne le CBD ?

Dans l’organisme, le CBD joue le rôle de catalyseur. Il optimise la réponse naturelle à la douleur, mais aussi aux angoisses et à l’anxiété. Comprenons-nous bien. Le CBD n’élimine ou n’empêche pas la douleur et l’anxiété; Mais il agit sur le système nerveux pour réduire l’impact de l’un et de l’autre.

Cela en envoyant des signaux qui, en substance; Intiment à l’organisme de ne pas s’en soucier et de vaquer à ses occupations. Cette substance est d’autant plus efficace qu’elle fonctionne comme un prolongement des propres défenses naturelles de notre système nerveux.

Si les cannabinoïdes nous font de l’effet; C’est parce que le corps humain possède les récepteurs adaptés et qu’il produit lui-même une sorte de THC naturelle. Dans des concentrations toutefois très limitées. On parle de « récepteurs CB1 » (surtout présents dans le cerveau et le système nerveux central). Et « CB2 » (essentiellement installés dans les organes périphériques et dans les cellules liées au fonctionnement du système immunitaire). Ces récepteurs « fixent » les molécules de THC, mais aussi celles du CBD, de façon plus indirecte. Ce dernier interagit aussi avec d’autres récepteurs de l’organisme, ce qui renforce ses propriétés médicales.

Comment le consommer ?

Il existe plusieurs façons de consommer du CBD. Mais les plus efficaces reste celles qui passent par les voies naturelles – le CBD étant considéré comme un complément alimentaire.

Quelles sont les méthodes les plus répandues ? Sous forme d’huile, que l’on absorbe à l’aide d’un goutte-à-goutte. Il suffit d’ajouter quelques gouttes à un aliment ou une boisson. Ou simplement de placer la pipette sous la langue pour un effet plus rapide.

Sous forme de pâte, absorbée avec des aliments ou seule.

Sous forme de capsules, généralement en gélatine, contenant chacune une dose fixe de pâte de CBD. Comme un médicament, la capsule se dissout dans l’estomac. Cette posologie permet une absorption aisée du CBD, par exemple au travail ou en déplacement.

Sous forme de chewing-gum, une méthode appréciée parce qu’à la fois simple et pratique.

De la pâte de CBD (à dose fixe), mélangée à des ingrédients naturels pour une posologie très discrète. Sous forme de e-liquide, utilisé dans une cigarette électronique. Absorbé par les poumons, le CBD passe très rapidement dans le sang (plus vite que dans le cas d’une ingestion).

Sous forme de produits cosmétiques, à appliquer sur la peau. Le CBD reste surtout utilisé par ce biais pour traiter des troubles localisés. (douleurs aux articulations, acné, maladies de la peau, etc.) En complément des produits classiques. À chacun de choisir la posologie la plus efficace et la plus agréable.

De manière optimale :

Cependant l’effet bénéfique du cannabidiol se produit grâce à sa solubilité dans les lipides. Il brouille les signaux des cellules nerveuses responsables notamment de la douleur ou du stress. Pour profiter pleinement des effets du CBD; Il vaut mieux mélanger cette molécule à des liquides à forte teneur en graisse comme l’huile. C’est pourquoi l’utilisation du CBD sous forme d’huiles, de crèmes ou encore d’e-liquides est idéale. Bien sûr, la consommation sous sa forme pure pour les infusions par exemple reste également conseillée.

Puis-je me le faire prescrire ?

Le cannabidiol ou CBD n’est pas un médicament. Bien qu’il entre dans la composition du Sativex en tant que principe actif. Ainsi, l’utilisation n’est pas prescriptible par un médecin. Considéré aujourd’hui comme un complément alimentaire, le CBD ne sera pas pris en charge par l’assurance maladie ou votre mutuelle. Pour autant, la législation sur les molécules du cannabis (CBD…) évolue rapidement à travers le monde. Ces informations peuvent changer au vu des effets du CBD, positifs sur l’homme.

Et nos bêtes a poil ?

Comme vu au dessus; De plus en plus de personnes utilisent le cbd a des fins thérapeutiques ou de complément alimentaires. Mais beaucoup l’utilisent aussi aujourd’hui pour leurs animaux. Afin de pouvoir comprendre comment le CBD est utile à nos amis à quatre pattes; Voici un résumé des informations connues à l’heure actuelle sur le sujet : L’utilisation du CBD dans le monde animal.

Le CBD (Cannabidiol) régule et rééquilibre l’homéostasie du corps des mammifères. Hommes comme animaux, nous avons tous un système endocannabinoïde qui permet d’interagir avec le CBD et les cannabinoïdes. L’homéostasie est la capacité d’un système à conserver son milieu intérieur en équilibre.

Il agit sur la régulation du sang, de la respiration, du rythme cardiaque, de la digestion… et influe donc le sommeil, l’humeur, l’appétit, l’envie, etc. L’utilisation du CBD sur les canidés est similaire à celle de l’homme. En effet, tout comme nous, ils possèdent un système endocannabinoide proposant des récepteurs CBD1 et CBD2. Mais également produisant des endocannabinoïdes. Ainsi, vous pouvez administrer à vos animaux les mêmes compléments alimentaires CBD que vous utilisez vous-même.

Cependant, l’action psychotrope du THC chez les animaux peut être néfaste et très dangereuse. Ne lui donner que du cbd et aucun produit ne contenant du thc.